Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 08:11

Sous mes pieds
Le sol craquelé
Agonise , quémande
Une obole , une offrande .
La chaleur est extrême
Moment que j'aime !
Le ciel menaçant
L'air étouffant
Pas une vie à la ronde
Nul bruit , nul son
La nuit recouvre le monde
D'une chappe de plomb .
Puis soudain...
Grondements sourds
Violents éclairs
Le ciel fait l'amour
A la belle gironde
Sa compagne de toujours
Son amie la terre .
Plus rien...

Tout est immobile

Mort , tranquille

Dans son écrin scellé

Le temps semble figé .
Puis une brise légère
Un souffle d'air
L'étau se dessèrre
Pas d'erreur
Aucun doute
Sur ma joue en sueur
Une goutte
Et deux , et trois...
Présent de roi
En quelques secondes
Une pluie torrentielle
Manne providentielle
S'abat sur le monde
A grands seaux
Les dieux versent
Des trombes d'eau
Des averses
Les familles entières
Habillées , à moitié nues
Se précipitent dans les ruelles
Dans les rues
Rendant grâce au ciel
De mille façons
De mille prières
A la bienfaitrice mère :
La mousson .
Partout
En un instant
De l'eau jusqu'aux genoux
Les enfants rient et jouent
Dans les champs
Les animaux s'ébrouent
Les insectes et les oiseaux
Chantent le renouveau
Les plantes et les fleurs
S'épanouissent largement
Sur Gaïa en pleurs .
Naissance , éclosion
Renaissance , résurrection
Le miracle de la nature
Par delà les siècles perdure .
Du bout des doigts
Avec une immense joie
J'ai senti battre le coeur
D'une nation
Du bout des cils
Heureuse , tranquille
J'ai entrevu la splendeur
De la création .



Repost 0
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 16:39


Arrive un moment
Où l'on comprend
Que tout est fini
Que l'être le plus cher
S'est endormi
Pour toujours
Il est parti
N'est plus en vie
Il a déserté la terre .
Cet outrage à l'amour
Ce point de non-retour
Qui , au bord du précipice
Met l'âme au supplice
Nauséeux vertige
La terre sous les pieds
Tremblante , semble fissurée
Puis cette fracture
Indicible cassure
Le corps en deux se brise
La cervelle frise la crise
Vite se tenir la tête

Faire quelque chose

Pas qu'elle explose

Serrer les poings

Se cacher dans un coin

Comme une bête

Se ligoter l'esprit

L'entraver , l'enchaîner

Pas qu'il sombre dans la folie
Ne plus bouger
Respirer , souffler
Surtout se calmer
Seule dedans
Attendre le néant
Seule dehors
Attendre la mort
Qui du coin de l'oeil veille
La cruelle...
Attendre , attendre
Les idées s'éclaircissent
Les pensées s'assombrissent
Ainsi commence
La lente et sinueuse
Progression de la souffrance
L'absence , odieuse
S'installe , douloureuse
Grignote le cerveau
Creuse profond l'estomac
Vous martèle les os
Vous hurle aux tempes
" C'est comme ça ! "
Vous abat....
Accrochée à la rampe
Au milieu d'une totale indifférence
Vous crever
De ne pas crever
Vous hurlez en silence.....

Repost 0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 15:47

Immense et gris reptile
Le large fleuve paisible
Déroule ses méandres
Il glisse , tranquille
Sur cette terre stérile
A l'âme si tendre .
Sur l'avant de la barque
Le vent violent
Tel une claque
Me fouette le visage
De son souffle brûlant
Nulle fraîcheur
Implacable chaleur
Tout semble nimbé
Comme par temps d'orage
D'une auréole opaque
Le ciel plombé
Ecrase le paysage
Par moments la barque vacille
Les courants sont forts
Les gars s'agrippent à la voile
Lamentable chiffon de toile
Les peaux sombres et nues
D'un longy seulement vêtues
Les muscles tendus sous l'effort
La chair sous le soleil scintille
Beauté sauvage des corps
Naturelle sensualité
Admirable nudité
Tant bien que mal
Ils redressent , un exploit !
Le vieux rafiot bancal
Fragile coquille de noix
En équilibre précaire
Debout , pieds nus
Le nez en l'air
L'APN en bandoulière
Je contemple les alentours
D'un côté , sur le pourtour
Des falaises crayeuses
Coiffées de fiers stupa dorés
De l'autre une étendue sablonneuse
De rares herbes , des cabanes de pêcheurs
Somnolence , douce torpeur
Du lointain arrivent des odeurs
Parfum de jasmin , capiteuses senteurs
Bercée par les flots
Je savoure cet instant de repos
Seule vie à ce tableau
Les buffles dans le fleuve
Les gosses jouant dans l'eau
Un véritable chef-d'oeuvre .

Repost 0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 15:23

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur overblog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'overblog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs overblog

Repost 0
Published by Asiamour - dans Nature
commenter cet article
1 janvier 1970 4 01 /01 /janvier /1970 00:00

P1430784.JPG

Repost 0
Published by apsara - dans Créations
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Asiamour
  • Le blog de Asiamour
  • : Pensées à la dérive Amoureuse inconditionnelle de la planète
  • Contact

MES CONVICTIONS

" Tout ce qui n'est pas donné est perdu ." proverbe indien

" Les mots sont les passants mystérieux de l'âme ." V.Hugo

" J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de

  l'indifférence ." A.France

" La liberté c'est s'oublier ." Apsara

" Le premier amour est toujours le dernier ." T.Ben Jelloun

" L'idéal est un oeil que la science crève ." V. Hugo

" Science sans conscience n'est que ruine de l'âme ." 

                                        Rabelais

" Les souffrances extrêmes ont les intuitions infaillibles de

   l'instinct ." P. Bourget

" J'aurai beau tricher et fermer les yeux de toutes mes

   forces....il y aura toujours un chien perdu quelque part

   qui m'empêchera d'être heureuse ." J. Anouilh ( La

   sauvage )

" Je souffre donc je suis ." Apsara

Recherche