Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 08:58
Aujourd'hui nouvelle balade dans l'Ain ; un petit circuit d'environ 25-30kms . Cette fois-ci , je vous emmène un peu plus en amont de la vallée de l'Ain , entre Merpuis et Cize-Bolozon .La vallée est plus encaissée .
Là , le viaduc de Serrière/sur/Ain , niché derrière le joli petit village de Serrière . Hauteur du viaduc 35 m ; portée de l'arche 124 m .
Sur la rive droite , juste sous le pont , une petite route longe la rivière.
Auparavant seuls trois ou quatre cygnes avaient élu domicile ici , à présent , ils sont une bonne vingtaine !Petit arrêt pour les contempler ; j'avais envie de plonger avec eux mais l'eau me semblait trop polluée !Quelques fleurs d'eau , une espèce de nénuphar jaune... Truites sauvages au corps doré et piqueté de noir , ombres communs aux beaux reflets cuivrés attirent de nombreux pêcheurs ; pêche aux leurres ou pêche à la mouche . Quelques baigneurs .
Mais cette année accroissement important des algues ; peut-être dû aux fortes chaleurs ???
Au cours des kms la vallée devient de plus en plus étroite pour enfin s'évaser largement .
La petite route arrive au-dessous de Romanèche/la/Montagne ; de là beau point de vue sur la rivière , au loin le village de Bolozon et en face de très belles falaises .
Aprés quelques kms de côte raide , nous atteignons le plateau , Romanèche/la/Montagne puis Cize où nous redescendons en pente très raide vers le viaduc de Cize-Bolozon .
Au passage , deux statues de l'île de Pâques , bien sûr !!! Vestiges d'un concours agricole !!!
Le viaduc ferroviaire et routier de Cize-Bolozon a été construit entre 1872 et 1875 ; il a presqu'été entièrement détruit par le maquis le 12 juillet 1944 . La reconstruction commença le 2 janvier 1947 . Les fondations furent réalisées en béton dans des batardeaux en palplanches métalliques et les dix piles furent édifiées en maçonnerie avec parements et chaînes d'angle en pierre .
Les voûtes ont plus de 20 m de portée . Les matériaux étaient approvisionnés par un chariot transbordeur sur câbles , en particulier , les voussoirs en pierres de taille des bandeaux de voûtes pesant plus d'une tonne chacun .
Plus de 10 000 m3 de maçonnerie furent ainsi mis en oeuvre . Le premier train franchit l'ouvrage le 14 mai 1950 .
Une petite photo pour immortaliser l'instant avant de traverser ; SVP , un par un , voie unique !!!
Retour par la rive gauche ; une bonne demi-heure de marche avant d'atteindre le sympathique petit village de Bolozon , entièrement rénové , un vrai bijou qui mérite un prochain article à lui seul !
Une folle envie de tremper les pieds dans cette eau claire et glacée ce qui serait pure folie par cette chaleur ! Crampes et jambes coupées assurées , pareil si nous buvons une boisson glacée !
Retour tranquille jusqu'à Serrière/sur/Ain puis Merpuis où nous savourons plusieurs crêpes au citron avant d'entamer la côte finale .
Oui je vis tout là-haut d'où j'aperçois l'île Chambod !!!
Repost 0
Published by apsara - dans Balad'Ain
commenter cet article
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 10:08

C'est sûrement le plus élégant temple de Bagan et le plus visité ; toujours vénéré , il symbolise la sagesse infinie de Bouddha.
En 1091 , le roi Kyanzittha fit faire les plans par des moines bouddhistes indiens ; ces derniers dessinèrent un carré de 60 m de côté dont dépassent quatre porches formant une croix grecque . Au-dessus des terrasses s'étagent et supportent une spire , un stupa et une ombrelle atteignant 55 m de haut ; les murs extérieurs sont blanchis et le sommet doré .
A l'intérieur deux corridors concentriques ; le bloc central abrite d'immenses statues de Bouddha de 9m50 de haut , les plus anciennes sont en bois de santal recouvert de briques ; les plus récentes sont en teck doré à la feuille .
La statue située dans la partie ouest du temple , vue de près a un air grave mais si l'on s'éloigne elle semble sourire ! Dans tous les murs intérieurs des niches abritent de futurs Bouddha .
La base du temple est ornée de 389 plaques - une collection unique - de céramique verte émaillée illustrant les jatakas .

Repost 0
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 10:01

Aujourd'hui par cette chaleur
Quelques notes de fraîcheur
Suffisent au bonheur

Belle journée

A plus tard dans la soirée

Repost 0
Published by apsara - dans Balad'Ain
commenter cet article
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 06:16

Déjà se lève l'aurore
Immense bouquet de roses
Aux éclats de perles et d'or
L'aube de toutes chose
Pétales de vies écloses
Ruisselante de fines gouttelettes
Larmes aux mille nymphettes .
De son radieux sourire
Elle inonde la Terre
De charme et de soupirs
Balaie , chasse les âmes
Avec elles les fantasmes
Et montent dans l'éther
Des voix , des éclats de rire
Doucement
Sans un mot , sans un bruit
Lentement
Se referment les portes de la nuit
Restent , deux , trois plumes
Des anges de brume
Des voiles de dentelle
Tombés de leurs ailes
De cet univers létal
Légères volutes
Parfois des sons de flûte 
Tristes à pleurer
Des chants désespèrés
S'élèvent en spirales
Très hauts dans le ciel
Percent en plein orient
L'immensité du firmament
L'astre soleil
Source de vie
De tant de merveilles
Etincelant diamant
Brillant amant
Vient réchauffer la Terre
Sa douce amie .

Repost 0
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 09:33
Un peu de fraîcheur pour les citadins qui n'ont pas la chance d'avoir la campagne à leur porte !
Petite balade autour de chez moi , près de Poncin , Neuville/sur/Ain , au fil de l'Ain qui , hélas , ne me semble guère propre !!! et cette canicule n'arrange pas les choses ;
mais c'est une agréable promenade malgré tout !
Quelques chevaux rencontrés à l'ombre ;
la grotte de la Colombière me semble bien déserte à cette période de l'année ;
l'école d'escalade attend sans doute les heures moins chaudes aussi ;
le camping plein autrefois est vide depuis la construction du viaduc de l'autoroute et de la pollution qui en découle !
Les écuries attenantes au château de Chenavel ; pas de visites cet été  pour cause de rénovation , dommage !Un petit arrêt vers ce charmant bac couvert , juste le temps de tremper les mains dans l'eau fraîche , avant de gravir les 7 kms de côte qui me séparent de chez moi .
Repost 0
Published by apsara - dans Balad'Ain
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 08:59

Aujourd'hui je vous emmène tous avec moi découvrir le petit marché de Bagan ! Il a lieu seulement le matin ! Inutile de vous dire que la chaleur est au rendez-vous : chapeau , crème , lunettes , bouteilles d'eau minérale....sont indispensables !
Senteurs et couleurs garanties naturelles , ni colorants , ni parfums synthétiques ; du vrai , du pur !!!
Touchez , prenez , sentez , dégustez , enivrez-vous des odeurs de coriandre , jasmin , citronelle , safran , santal , cumin , badiane , gingembre , cardamome , vanille...des fruits tropicaux : pomelo à la saveur du pamplemousse , mangues jaunes bien mûres , avocats , ramboutans appelés aussi litchis chevelus , ananas , durians , jack fruit , mangoustans , bananes , pomme cannelle , sapotille , papayes , noix de coco....ails , oignons , tomates , salades , choux , aubergines , pommes de terre , courgettes , caramboles ...des légumes plus exotiques , liserons d'eau , pousses de bambou soja , taro etc....des bûches de tanaka...champignons , riz , maïs , oeufs , marrons...sucre de palme en sirop , en morceaux , médecines traditionnelles....
De temps en temps des arômes de " cheeroot " vous caressent agréablement les narines , vous plongeant dans une délicieuse torpeur ; parfums de maïs mêlé au sucre de canne et autres ingrédients magiques ; substances non illicites , paraît-il !!! Douceâtres et suaves odeurs des paradis défendus , dits artificiels ! La malicieuse femme voudra vous en faire tirer quelques tafs ; à votre aise , mais étant déjà au parfum , c'est le cas de le dire , je peux vous garantir un sérieux mal de tête et une brassante nausée - l'impression d'être sur un bateau qui tangue - pour toute la journée : liberté n'interdit rien , mais....
Entêtantes effluves de fleurs inconnues , eucalyptus , parfums piquants , acidulés , boisés , tout se mêle et envahit mon cerveau et mes pensées me laissant rêveuse dans un état proche de l'ivresse !
Tout le nécessaire pour chiquer le bétel , même les petits sachets de chaux...qui ronge les dents et les gencives en quelques mois !!!
Beignets de mangue , délicieux et très bon marché .
La canicule aidant vous avez l'impression de marcher sur des matelas de mousse , curieuse impression , il faut souhaiter avoir un chauffeur ou un hôtel pas trop loin !
Il faut dire que je suis peut-être un peu fatiguée , à force de vadrouiller de tous les côtés...Se mettre à l'ombre des longy étendus sur les étals , c'est encore pire , l'atmosphère est étouffante et les épices vous montent à la gorge , vous piquent les yeux et le nez...il est préférable de rester à l'air libre ; et pourtant des impressions et des sensations semblables doivent être  vécues au moins une fois !
Plus le soleil tape fort , plus le vent chaud souffle , plus les parfums embaument et se diffusent un peu partout dans la ville ; un régal !
Mais , croyez moi il fait très , très chaud , presqu'insoutenable pour nous Occidentaux !Parapluie de rigueur !!!
Vers 13 heures , il vaut mieux aller boire un thé bouillant qui vous rafraîchira immédiatement !

Repost 0
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 09:08

Debout à 4 heures , je trépigne déjà , il va falloir attendre une heure avant l'arrivée de la calèche ! Je me fiche sous la douche , un long moment ; l'eau est délicieusement tiède ; hier soir j'avais manqué m'ébouillanter ; j'oublie toujours que l'eau chauffée sur les terrasses , toute la journée par le soleil , arrive bouillante dans la salle de bain....Presque 5 heures , je m'habille vite fait , prends mon sac et sors ; j'étouffe entre quatre murs !
Chic la calèche attend devant l'hôtel mais il y a deux hommes ; le conducteur et un guide attitré du nom de Soe Soe , pour la journée entière ; je sens que ça va être galère , mais ne jugeons pas sans connaître ! Sa présence m'agace quand même ! 
Nous voilà partis clopin-clopant ; le cheval est maigre et semble âgé , il porte de nombreuses blessures sur le corps sans doute dûes aux frottements des harnais et de la carriole ; mais cela me contrarie , heureusement son maître semble l'aimer , il est doux avec lui .
Nous parlons de choses et d'autres quand , enfin le site apparaît enveloppé d'une légère mer de coton , la brume matinale ; il fait bon , la végétation écrasée sous les sabots du cheval dégage de subtiles essences évoquant la Turquie , le Laos ; je me laisse emporter par mes souvenirs tout en contemplant le paysage ; j'ai totalement oublié mes deux compagnons ; toutes ces pagodes , pour qui ? Pour quoi ? Une pagode , deux , même une dizaine mais pourquoi des milliers ? Plus de  5000 là , rien que dans la plaine de Bagan et plus de
100 000 dans toute la Birmanie . Ces chiffres époustouflants tournent , virevoltent , me trottent dans la tête .
Quelle profusion de stupa , de statues , de fresques , de peintures murales...et c'est ainsi dans toute l'Asie , l'Indonésie...Incroyable cette omniprésence de la foi ! Partout s'étalent ou se dressent des temples des bouddhas , des dieux , des monstres et autres animaux fabuleux .
Soe Soe m'explique certaines choses mais je l'écoute d'une oreille distraite ; j'aime mieux admirer le paysage , ces pagodes partout , certaines admirablement bien conservées , d'autres en ruines , les unes penchent ; séisme ? Affaissement de terrain ? Erosion ? D'autres encore se dressent superbes , hautaines dans la clarté du matin . Des formes pyramidales , en escaliers , sobres ou décorées de milles ornements , sculptures ...Le soleil se lève et déjà accablant , le cheval peine , les deux hommes aussi ; je leur propose de s'arrêter à l'ombre , de faire boire l'animal ; et là je me trouve idiote quand le propriétaire me dit qu'il ne faut jamais donner de l'eau à un cheval durant les chaudes journées mais attendre la nuit pour l'abreuver : étant depuis une trentaine d'années en contact avec les équins , cela me surprend un peu mais je n'insiste pas. Sans doute a-t-il raison....
Je me replonge dans ma contemplation et pars , suivie de mon fidèle guide , admirer les massives constructions ; les clefs de voûte surplombées de niches cachant des bouddha ou autres personnages et animaux mythologiques , des fresques , des dessins et peintures , d'innombrables jataka ( récits des vies antérieures de Bouddha ).
Le lever du soleil sur la plaine de Bagan est un moment magique et mes photos ne rendent absolument pas la beauté de ces instants ; les écharpes de brume montant du fleuve enveloppent , entourent élégamment les pagodes et les stupas laissant juste apparaître leurs délicats sommets , certains empruntés à l'architecture hindoue , d'autres typiquement birmans .
De nombreuses photos sont floues dûes aux cahots de la calèche , disons plutôt la carriole ! d'autres sont vraiment gâchées mais c'était la première fois que  Soe Soe avait le plaisir de se servir d'un APN , ne décourageons pas les vocations !!!
Comme toujours je rentre à la tombée de la nuit ; le crépuscule tout comme l'aurore sont mes deux moments préférés.....
Mingalaba , thwa do mé !

Repost 0
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 07:58

Aujourd'hui , jour sans pareil , je pars , seule , visiter Old Bagan , la " Cité aux 5 000 pagodes " ; les multiples propositions de parcours , les idées de trajets en calèche , moto , trishaw , m'exaspérent ; je veux découvrir par moi-même ce site célèbre , cette cité ancienne , la plaine d'or de Bagan . Départ à 6h du matin , je prends à gauche , je sais , il y a 7 kms à parcourir ; un vélo , non ! vu l'état des routes et des pistes , je ne vais pas m'enquiquiner avec des crevaisons à tout bout de champ !
Le soleil ne brille pas encore , il fait bon ; à peine 35° devant l'hôtel ; je longe la route pendant longtemps , très longtemps ; à présent le soleil darde ses rayons et m'aveugle ; je bifurque au hasard dans un chemin de terre et au bout de quelques instants tout autour de moi se dressent des centaines d'anciennes pagodes aux tons caramel , pain d'épice , miel , viennetta café-chocolat , entre parenthèses j'en savourerais bien une ! Les couleurs sont chaudes , dorées , ocres , le soleil chauffe et ma peau sent le pain brûlé que faisait ma grand-mère ; je suis reine en son royaume ; mes pensées vagabondent d'un pagodon à l'autre , j'imagine cet endroit 2000 mille ans plutôt ; paraît-il , se trouvaient là de riches habitations , tout un peuple qui vivait , riait , souffrait ; excitée par mes idées , je pose mes deux mains à plat contre les vieilles pierres , ferme les yeux , fais le vide dans ma tête et laisse libre cours à mon imagination débordante : au bout d'un long moment je sens sous mes doigts la pierre respirer , s'agiter , elle me parle , me fait revivre le passé ; je vois ces hommes pas bien différents d'aujourd'hui , torse nu , vêtus de leur longy , pieds nus construisant ces temples , charriant d'énormes roches à la sueur de leur front , les femmes brassant une espèce de mélasse , les enfants beaux et bronzés , les carrioles , les charrettes...
Les odeurs ambiantes m'enivrent , sans doute les épineux et les arbres environnants ; je me délecte de tous ces parfums nouveaux , je me régale , " animal sauvage et solitaire en quête d'absolu  " !
La terre elle-même a une odeur particulière : argile , limon , et j'imagine la Création , Dieu pétrissant le premier homme , la première femme .... je m'accroupis , prend une poignée de cette chaude amie, la respire , la serre très fort comme si je tenais la Vie , la Vérité entre mes mains ; Dieu que je suis bien ! poussière parmi la poussière , mais poussière d'étoile ! Je me fonds dans le paysage , épousant les moindres formes , matériaux , buissons , oiseaux , insectes ; je suis en vie et je ressens si fort cela , ce don du ciel , je suis en parfaite osmose avec l'environnement !
Un bruit , quelque rongeur à la recherche d'un brin de fraîcheur ou un reptile sans importance ; de toutes façons les animaux ne dérangent en rien ma contemplation , bien au contraire ils ajoutent à mon bonheur...
Ouverte à toutes sensations , j'admire ces stupas , ces clochetons un peu fous qui s'élèvent sévères ou drôles ; ces peintures murales et sculptures , jataka de Bouddha , ces dragons , nats , garuda , naga , karaweik , démons , créatures angéliques , mucalinda etc...
Un régal pour les yeux , une ouverture sur l'infini fini , une fenêtre sur le passé ; un enseignement , une voie , un exemple pour demain ; tout est dit : " Grandeur et décadence d'une civilisation " ! Dommage que l'expérience et les erreurs des autres ne servent à personne ! Toujours plus haut , plus grand , magnifiques et inutiles tours de Babel qui nous rappellent le génie et la vanité de l'être humain ! " La gloire n'est-elle pas le soleil des morts ?"(Balzac , je crois , pas sûr !)
Bon abandonnons les doutes et pensées métaphysiques , tous ces débats existentialistes qui ne mènent à rien pour ne plus penser qu'à la beauté de ce site !
J'ai les pieds en feu mais n'ose pas marcher pieds nus à cause des épines et des bestioles qui fuient devant moi , de splendides scarabées pareils à de riches bijoux ! Ah si j'avais un zoom je ferai des merveilles !Tant pis ce sera pour plus tard ! Je m'asseois un moment , me déchausse , le sable est bouillant , la pierre aussi , je pose mes pieds sur mes chaussures et reste là à contempler les solides murailles , j'en profite pour grignoter les ships qui traînent dans mon sac , quelques infects biscuits et vide d'un trait ma bouteille d'eau ; le bruit du vent dans le goulot me chante une divine cantilène , je reste là perdue dans le temps , dans cet univers magique , des milliers d'idées fusent , des émotions , des sentiments ; c'est drôle le soleil passe déjà derrière les montagnes , ce n'est pas possible , la nuit va tomber très rapidement et je ne sais même pas par où rentrer ; il faut dire que je n'ai aucun sens de l'orientation , je vagabonde toujours au feeling sans la moindre documentation , en totale liberté ! Et j'apprécie vraiment les panneaux d'indication !!! lol !!! J'essaie de faire marcher intelligemment ma cervelle , le fleuve est derrière les pagodes , OK , mais à ce moment là j'ignorais que L'Irrawady contournait Bagan en un large méandre !!! ce qui me fit faire de nombreux détours inutiles quand enfin une charette s'arrêta prés de moi et
m'emmena jusqu'à la route principale , je devrais dire l'unique..voilà !  Un gars à moto , surpris de trouver une étrangère seule la nuit dans ce coin désert , s'arrête et me propose de me raccompagner ; c'est OK je lui paie un verre dans une espèce de boui-boui et là , en horrible anglais , qui me convient parfaitement , il m'explique qu'il vaut mieux louer les services d'un guide , ou une calèche qui me conduira dans les lieux les plus importants , là , j'ai loupé les plus spectaculaires ; donc demain je decide de prendre une calèche à la journée , mon chauffeur d'infortune m'en enverra une  à 5h du matin devant l'hôtel !!!...et je retournerai dans mon royaume !

Repost 0
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 10:12

A peine arrivée , je trouve tout près de la gare routière , un hôtel sympa qui d'ailleurs m'avait été indiqué par un ami de VF : Aungmingalar ; très bon accueil ; petits bungalows espacés entourés de verdure ; j'en trouve un immense , fait pour deux , propre , grande salle de bain , ventilateur , climatisation , réfrigérateur rempli de boissons et quelques grignoteries qui sont vite englouties ! Comparé à ma chambre de Yangoon c'est le must ! 8$ la nuit y compris un breakfast copieux  ; un petit déjeuner que je prendrai quotidiennement en compagnie de deux chats rouquins filiformes ; le rêve ! Juste en face se dresse la magnifique pagode Shwezigon .
La ville semble plaisante , les avenues poussièreuses sont largement ombragées , peu de véhicules , quelques calèches , trishaws , motos , bus , charrettes , des camions de marchandises ....
Plein d'essence !!!
Le feeling passe , je me sens chez moi , libre comme l'air , gloups ! façon de parler , il n'y en a pas le moindre petit souffle , la chaleur caniculaire écrase hommes et animaux ! Mais j'adore cette touffeur intense qui pénètre les moindres parcelles de mon corps .
Sac , APN , batteries , bouteilles d'eau , lunettes de soleil , bof je ne les mets jamais !!! un chapeau , je ne le porte pas non plus !!! Dans mes poches passeport et papiers importants ,toujours sous emballage plastique en cas d'orages ou de chûte dans l'eau ; l'équilibre des barques me semble bien précaire en Asie ! Le minimum vital...
Je me lance à la découverte de cette petite bourgade , beaucoup de chiens dans les rues , des artisans de toutes sortes , de toutes petites échoppes renfermant sans doute des trésors , une vendeuse de mangues , une couturière - ma grand-mère avait la même machine à coudre - cette femme est aussi tailleur , elle coupe et coud une robe ou un ensemble en quelques heures ; des mécanos , des ébénistes , des sculpteurs sur bois..
Tiens au Grand Royal les porcs sont des habitués !!!

Je flane à droite , à gauche , au gré de mes envies , nulle contrainte , un réel bonheur !
Des femmes , sur leur porte , charmantes , préparent leurs légumes ; d'autres vendent des fleurs , font du porte à porte ; aucune précipitation , une vie au ralenti , calme comme chez nous il y a une centaine d'années , un peu moins dans nos villes .
Des affiches que l'on devrait placarder chez nous et un peu partout en Occident !!!
Malgré la dictature , le pays semble paisible , je ne ressens aucune agressivité ou tension et pourtant cette dernière existe ... mais d'un air de rien , partout l'armée surveille !
Je marche depuis plusieurs heures , je n'ai rien mangé , rien dormi , j'aperçois un petit restaurant , le menu est écrit en Birman et en Anglais , chic , j'ai trop faim et la nuit tombe vite sous les tropiques , je dois être assez loin de mon hôtel et comme à l'accoutumée je ne me suis pas repèrée , au diable la prudence !
En parlant de prudence toujours boire de l'eau en bouteille parfaitement bouchée et décapsulée devant vous !!! Ne pas toucher à l'eau contenue dans ces jarres qui se trouvent partout en Birmanie et qui sont remplies d'eau de pluie , soi-disant , inoffensive ...bonne pour les habitants et encore ne faudrait-il pas l'analyser ???
Agréable journée faite de tout et de rien , d'impressions , de sensations , d'odeurs , de rencontres...une certaine idée du bonheur !
Vous pouvez être sûrs que je vais craquer pour ce jeune novice et lui laisser quelques milliers de kyats qui me feront défaut dans les jours à venir...tant pis !!!
Mingalaba !!!

Repost 0
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 07:05

Malgré tout j'ai le coeur un peu lourd !
Je m'étais attachée , oui déjà , à Yangoon et à ses habitants ! Je refais un petit tour sur le port en compagnie de Ko Yé , dans les quartiers sales , qu'importe , cette ville me plaisait !
Mais toujours ce désir de découvrir de nouvelles choses , de nouveaux horizons me poussent plus loin ! Direction gare routière pour départ dans le nord du pays , une vingtaine de kms , pas loin de l'aéroport . Ne pas se tromper car il y en a plusieurs ; toutes ont des directions bien spécifiques : nord , sud , est , ouest . Quinze dollars l'aller , un peu cher mais je suis une " foreigner " donc une riche pour les Birmans !!!
Beaucoup de monde ; en attendant mon départ je fais quelques photos ; Ko Yé me fait mille recommandations etc...cela m'agace un peu , je pense : il est pire que la famille , je rigole il a 20 ans et moi presque 60 !!!
17 heures trés précises le bus démarre tranquillement , doucement ; Ko Yé m'a dit quinze heures de route pour moins de 400 kms !!! je pensais que je n'avais pas compris , parlant tous deux un mauvais anglais...mais ce fut pire !!! Arrivée à Bagan à 9h30 le lendemain !!! Je vous laisse faire le calcul , moi rien que d'y songer , cela m'épuise d'autant plus que j'ai horreur de rester assise....
Nous voilà partis , paysage plat , monotone , maisons en bambous , sur pilotis , quelques rizières bien vertes viennent égayer la campagne sèche et poussièreuse , des marais et petits ruisseaux essaient de donner une note de fraîcheur...sans grand succès ; la climatisation ne fonctionne pas bien , seule la TV marche à tue-tête , les images défilent ; des films à l'eau de rose avec de tres séduisants acteurs et actrices , de temps en temps une douce mélodie puis un morceau metal de Iron Cross !
Les passagers sont tous là , en famille , et sont intrigués par ma présence ; ils m'offrent biscuits , bonbons parfumés...au maïs et au durian !!! Gloups !!!
L'ambiance est très sympa , très cool ; près de moi un mordu de la photo qui louche sur mes APN ; ce jeune garçon est émerveillé de voir les pagodes , les gens , les paysages , tous enfermés dans cette boite magique ! Peu de Birmans en possédent , bien trop onéreux pour eux ; le prix d'un de ces appareils correspond au budget annuel d' une famille de dix personnes et plus...que de joie et d'émerveillement dans les yeux de ce gosse !
La nuit tombe et nous stoppons net devant une espéce d'immense restaurant bardé de nourriture de toutes sortes ; nous avons une demi-heure de battement ; trois jeunes filles me tirent avec elles pour que nous mangions ensemble , ce n'est pas de refus , j'accepte volontiers me sentant quand même un peu dépaysée...Seule blanche enfin presque , car avec la poussière...
J'en profite pour faire un petit tour dans les alentours , mais tout est si sombre , impossible de réaliser de bonnes photos . Nous repartons .
La plupart des voyageurs ont le regard rivé sur l'écran qui diffuse un nouveau film . Il fait tres sombre à l'extérieur , je ne vois rien ; les heures s'écoulent lentement , j'ai l'impression que nous n'avançons pas ; 30 , voire 20 km/h , les soubresauts du bus empêchent de s'assoupir , de lire ou d'écrire...que faire si ce n'est attendre patiemment le lever du jour qui ne vient pas ...
De temps en temps , le bus s'arrête et quelques-uns en descendent pour prier , pour faire comme on dit en Birmanie " chouchou " , "pipi " chez nous !!! Je sors pour me dégourdir les jambes ; un vent chaud et violent me fouette le visage , les odeurs sont autres , les sensations aussi ; tout d'un coup mon coeur se gonfle , des larmes me piquent les yeux ; que fais-je ici seule , à 10 000 km de chez moi , sous un ciel rempli d'étoiles qui clignotent comme par temps d'hiver ? Une vague nostalgie m'envahit mais le chauffeur crie un grand coup et nous regagnons vite nos places . Démarrage , pas pour bien longtemps ; de violents phares illuminent tout l'intérieur du bus , il est 2 heures du matin ! " Tous dehors " crie la junte militaire arme au poing : check point ! Les Birmans à droite , les " foreigners " à gauche , je me sens bien petite toute seule . Nous sommes tous emmenés manu militari sous des détecteurs de métaux ; certains sont fouillés de fond en comble ; moi j'ai droit à tous les égards , vérification du passeport et du visa et suis reconduite immédiatement à l'intérieur du bus ; mais je sais pourquoi ! Certains jeunes hommes sont tabassés à coups de gourdin et je ne suis pas censée le savoir mais...au fond de moi monte un profond vent de révolte , partout l'injustice , je vibre sur mes bases !!! Bien sûr la Birmanie est le premier producteur d'opium et son sous-sol recèle quantité de pierres et de métaux précieux , mais qui en profite ??? Toujours les mêmes !
Beaucoup d'opposants au gouvernement en place ,  surtout ne jamais prononcé le nom de la Dame de Yangoon : Aung San Suu Kyi ; cela suffit pour envoyer votre malheureux interlocuteur birman en prison pour de longues années !
Au bout d'une bonne heure , tout le monde a repris sa place , le coeur n'y est plus , la bonne humeur a disparu ; nous roulons , roulons inexorablement vers notre avenir . Boum , dérapage , un pneu a éclaté ; de nouveau tous à terre et attendons que le chauffeur aidés de quelques passagers aient réparé .
Puis nous repartons tant bien que mal , très lentement , la piste est désormais recouverte de sable ; les secousses sont moins pénibles , le jour se lève sur un paysage inattendu : des palmiers et du sable , j'ai l'impression de m'être trompée de continent , je suis en Afrique !!!
Un véhicule arrive en face , le plus gonflé passe , c'est l'autre qui oblige le bus à faire un écart et se retrouve pris dans une couche de sable ; les hommes descendent et attendent tranquillement sans rien faire ; je ne comprends rien et demande à mon petit voisin ce qu'il se passe ; tant bien que mal il m'explique qu'ils attendent que la brume matinale se soit déposée , ensuite le sable sera plus dur et le bus pourra repartir ! Génial ! je n'y aurais pas pensé ...Ca marche au bout d'une grosse demi-heure , nous redémarrons en douceur ; de temps en temps la piste laisse place à une route à peu près carrossable , enfin presque , il est 7h , nouvel arrêt ; tiens une caserne , je n'avais pas le droit de la photographier...et puis zut !!!café , thé , jus de fruits et enfin nous repartons ; nous arrivons à Bagan à 9h30 complètement éreintés ; mais apercevant cette sympathique ville je me dis que le sommeil attendra bien ce soir ; tout d'abord la recherche d'une chambre , une bonne douche glacée , il fait 46° devant la gare routière et la chaleur me colle au sol ; ensuite , à moi la découverte de Bagan , la Cité aux 5000 pagodes ....

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Asiamour
  • Le blog de Asiamour
  • : Pensées à la dérive Amoureuse inconditionnelle de la planète
  • Contact

MES CONVICTIONS

" Tout ce qui n'est pas donné est perdu ." proverbe indien

" Les mots sont les passants mystérieux de l'âme ." V.Hugo

" J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de

  l'indifférence ." A.France

" La liberté c'est s'oublier ." Apsara

" Le premier amour est toujours le dernier ." T.Ben Jelloun

" L'idéal est un oeil que la science crève ." V. Hugo

" Science sans conscience n'est que ruine de l'âme ." 

                                        Rabelais

" Les souffrances extrêmes ont les intuitions infaillibles de

   l'instinct ." P. Bourget

" J'aurai beau tricher et fermer les yeux de toutes mes

   forces....il y aura toujours un chien perdu quelque part

   qui m'empêchera d'être heureuse ." J. Anouilh ( La

   sauvage )

" Je souffre donc je suis ." Apsara

Recherche