Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 10:19

coffret-bois-6-boules-_loisir_petanque_ymThMa-1-.jpgIl faisait un temps pourri , pas moyen de mettre le nez dehors !

Mon cousin Patrick et moi , nous décidâmes d'aller fouiner dans une vieille grange appartenant à mes grands parents ... furetant entre les vieux tonneaux , les toiles d'araignées , nous étions à la recherche de mirifiques trésors cachés là par de vieux contrebandiers ou Lénine - paraît qu'il avait séjourné en cachette au village - dénichant de vieilles lampes à pétrole , des soufflets essoufflés , des malles éventrées , des vases brisés ... nous trouvâmes enfin le soit disant trésor ... derrière une énorme cuve ! Un grosse boîte , une espèce de coffret en bois , peu usagé , en bon état , presque propre , peu de poussière , ce qui nous étonna !!!

Nous nous l'arrachâmes en nous querellant , j'eus gain de cause ;  l'immense privilège d'ouvrir le coffret ; quel secret merveilleux renfermait-il ? Des parchemins ... des bijoux ... des objets fabuleux ayant appartenu à de sublimes sultanes ou à de riches maharadjas ???

Le coeur battant , le souffle court , Patrick m'observant inquiet , avec soin , avec lenteur et délicatesse je fis sauter les deux crochets ...

Quelle ne fut pas notre surprise , notre stupeur , moi élevée chez les soeurs , Patrick chez les Chartreux , quand nous vîmes un gros derrière joufflu , charnu , tout rose qui semblait se moquer de nous ! Les messieurs diraient d'affriolantes fesses de dame ! 

Nous avions 6-7 ans ! Sidèrés nous n'osions pas parler ni même nous regarder tant nous étions gênés .

Jean-Pierre , un grand garçon entra et nous demanda ce que nous fabriquions là ; nous lui montrâmes notre découverte . Eclatant de rire , il nous dit : " Espèce de gros bêtas , c'est la Fanny du jeu de boules , quand on a perdu , on lui embrasse le cul !!!"

Epoustouflés , stupéfaits , nous restâmes dans la grange , immobiles , pensant que décidément  les adultes étaient bien curieux , vraiment des êtres imbéciles et vicieux !!!

Aujourd'hui encore nous rions de cette belle naïveté de nos jeunes années !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

daniell 10/01/2012 17:03


rions rions ... mais vrai de vrai, que c'est vulgaire ces trucs! je déteste tout cet "artisanat cucul"...

apsara 10/01/2012 17:11



je déteste aussi toutes ces coutumes paillardes qui salissent la femme et l'amour!



chevrette13 10/01/2012 16:01


naîveté qui disparait plus vite semble t-il...est-ce un mieux, j'en doute, les enfants vieillissent trop vite !!


bisous

apsara 10/01/2012 17:09



mon cousin Patricke chaque fois qu'il y pense me dit:'Qu'est-ce qu'on pouvait être cons!!!"je lui réponds"ce n'était rien à côté d'aujourd'hui !!!'et nous partons tous les deux d'un grand fou
rire!!!


beezoo biquette


bonne soirée



Hécate 10/01/2012 12:35


J'en apprends  !!!!


Et tu connais les verres où les femmes apparaisent nues quand on a fini de boire ?

apsara 10/01/2012 13:43



mais la connerie de l'homme est insondable tous comme les voies des saigneurs!!


bien sûr que je connais!!comme si ils avaient besoin de ça pour finir leur verre!



Présentation

  • : Le blog de Asiamour
  • : Pensées à la dérive Amoureuse inconditionnelle de la planète
  • Contact

MES CONVICTIONS

" Tout ce qui n'est pas donné est perdu ." proverbe indien

" Les mots sont les passants mystérieux de l'âme ." V.Hugo

" J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de

  l'indifférence ." A.France

" La liberté c'est s'oublier ." Apsara

" Le premier amour est toujours le dernier ." T.Ben Jelloun

" L'idéal est un oeil que la science crève ." V. Hugo

" Science sans conscience n'est que ruine de l'âme ." 

                                        Rabelais

" Les souffrances extrêmes ont les intuitions infaillibles de

   l'instinct ." P. Bourget

" J'aurai beau tricher et fermer les yeux de toutes mes

   forces....il y aura toujours un chien perdu quelque part

   qui m'empêchera d'être heureuse ." J. Anouilh ( La

   sauvage )

" Je souffre donc je suis ." Apsara

Recherche