Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 06:41

uky0ep5d-1-.jpg

Oeuvre de Linda Bergkvist

 

Elle en avait marre , si marre

la mal-aimée , la bête noire .

A dix-sept ans , Blanche ,

versait des larmes de sang

semaine et dimanche

sur son corps innocent ;

Elle aimait les armes blanches , 

Blanche , et entre ses doigts d'enfant

battue , humiliée

insultée , tourmentée

elle se plaisait à jouer avec la mort

synonyme de paix , repos , néant

... juste on s'endort ...

Elle était si incomprise , cette fille ,

toujours aux prises avec sa famille !

... elle prenait en cachette

le revolver de son père

courait vite dans sa chambre

fleurant bon l'encens , l'ambre

... et là , sensuellement

presqu'amoureusement

elle contemplait l'arme

longuement la caressait

métal glacial , lourde de mal

... elle jouait un moment

avec la petite balle dorée

douce , lisse , fine

un joujou , presqu'un bijou

conscienceusement

elle vérifiait l'arme

puis respirait l'odeur âcre

l'odeur de poudre

l'odeur du mal , du mâle

de la foudre

elle pensait en riant

poudre d'escampette

ils vont en faire une tête ! ... 

Sûre d'elle , elle glissa lentement

la petite ogive dans son emplacement

- montée d'adrénaline -

d'un coup sec

elle fit tourner le barillet

ferma le clapet

comme tant de fois

on lui avait cloué le bec

et avec un rire cynique

tremblant d'effroi 

en sueur , souffrant

les yeux en larmes...

elle posa le canon glacé

sur sa tempe trempée ;

pendant quelques secondes

des heures , une éternité , un monde

défilèrent ses pensées , sa courte vie ...

la gorge sèche , la peur au ventre

- vide indescriptible , ce vertige -

puis comme une sauvage

dans un élan tragique

elle compta jusqu'à trois

et appuya avec rage

... rien ! décontenancée

en prise à la frayeur

frôlant la crise de nerfs

manquant d'air

elle se mit à pleurer ...

ce n'était pas encore l'heure

ce n'était pas pour cette fois

la mort rétive

ne voulait pas d'elle

se moquait d'elle

elle devait encore vivre

sur la coursive ;

ce serait pour demain

ou un autre jour

sans amour ...

Elle avait joué à la roulette russe

pour le roi de Prusse ...

Partager cet article

Repost0

commentaires

danielle 17/09/2012 09:25


JOCELYNE UN GRAND BRAVO POUR CE QUE TU REALISE DANS TES POEMES TOUJOURS UN CÖTER D AMOUR ET DE TRISTESSE MAIS C EST EMOUVANT CES ECRITS BISOUS DAN

apsara 17/09/2012 09:51



c'est juste ma vie dan


beezoo amiko



Hécate 03/09/2011 21:33



L'expérience doit être fabuleuse ...



apsara 04/09/2011 08:07



on adore ou on déteste;le choc est brutal..moi j'adore



Hécate 03/09/2011 14:10



C'est ce qu'il y a de très beau en ce monde ...Tant d'humains ont perdus ce don de fusion avec ce qui est autour de nous .



apsara 03/09/2011 19:18



le matériel et le bruit tuent les sens de l'homme;certains ne ressentent plus rien:des robots!en Asie on fait sans cesse appel aux  sensations,ondes,échos ...la vie invisible grouille
partout!à Bénares au bord du Gange où ont lieu les crémations ,,les âmes,bonnes ou mauvaises,t'assaillent,t'entourent,te cernent;la première fois c'est très éprouvant...ensuite c'est le bonheur!



Hécate 03/09/2011 12:33



pour dire brièvement c'était le nom d'un dieu de l'amour ,représenté par un garçon .


Aengus ne devait pas rester avec moi ,j'ai fait un max pour ne pas le "familiariser" ,mais ...les évènements ont fait que j'ai du attendre un an pour le relâcher ( il m'en a voulu longtemps
de le priver de caresses ...mais il est le plus extraordinaire des trois pour sa "divination " des êtres



apsara 03/09/2011 13:38



c'est bien cette compréhension,cette connivence avec les animaux!je fusionne intégralement avec eux!!je trouve cela tellement réconfortant!



Hécate 03/09/2011 12:11



Je ne vois qu'un corbeau pour si bien prendre la parole ...( ils sont au sommet des arbres ,cachés ...Ici ,les ramiers sont à des étages en -dessous ,toujours )


Mon futé Aengus  m'a modulé quelquefois un "bonjour " tendre :une voix fine ,presque féminine ou adolescente ,ça sidère !!! )


 



apsara 03/09/2011 12:20



C'ETAIT UNE VOIX TRES CRISTALLINE,curieux!


Aengus,quelle est la sigification de ce nom?



Présentation

  • : Le blog de Asiamour
  • : Pensées à la dérive Amoureuse inconditionnelle de la planète
  • Contact

MES CONVICTIONS

" Tout ce qui n'est pas donné est perdu ." proverbe indien

" Les mots sont les passants mystérieux de l'âme ." V.Hugo

" J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de

  l'indifférence ." A.France

" La liberté c'est s'oublier ." Apsara

" Le premier amour est toujours le dernier ." T.Ben Jelloun

" L'idéal est un oeil que la science crève ." V. Hugo

" Science sans conscience n'est que ruine de l'âme ." 

                                        Rabelais

" Les souffrances extrêmes ont les intuitions infaillibles de

   l'instinct ." P. Bourget

" J'aurai beau tricher et fermer les yeux de toutes mes

   forces....il y aura toujours un chien perdu quelque part

   qui m'empêchera d'être heureuse ." J. Anouilh ( La

   sauvage )

" Je souffre donc je suis ." Apsara

Recherche