Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 08:15

Emue , j'otais doucement mes sandales
Pénètrais dans cette ancienne pagode
Aux parfums capiteux , envoûtants
Aux effluves de jasmin et d'encens
M'inclinais respectueusement devant Bouddha
Qui immense , impassible , trônait , l'air narquois
Je m'enfilais dans les sombres dédales
Frais et ventés . Quel calme ! My God !
Puis un bruit , un froissement , une présence
Il arriva tout près de moi , en silence
Prit ma main , et murmura : " Come ! Come ! "
M'entraînant dans l'obscurité
Amusée , intriguée , mutine
Je suivis sans hésiter cet homme
A la démarche souple , féline
Je ne voyais pas son visage
Juste une mince silhouette sans âge
Du traditionnel longy , enveloppée
Souvent , derrière lui , je trébuchais
Il me fit gravir des escaliers exigus
Pourtant interdits ; cela me plut !
A chaque pas , en riant , il me criait :
" Be careful ! " et continuait
Nous marchions prudemment
Il faisait sombre , presque noir
Suivions d'étroits , de longs couloirs
Montions encore , lentement
Des pierres , sous mes pieds ,
Traîtresses , se détachaient
La température s'élevait
De plusieurs degrés
Je me revoyais gamine
Quand , avec mon cousin
Nous explorions des bâtiments
Abandonnés , en ruines
Je trouvais cela follement drôle
Un peu comme s'enfuir de l'école
Insolite , charmant , grisant !
Une partie des marches s'effondra
Rapidement , vers le haut , il m'attira
C'est alors que je pris conscience
De la douceur de sa peau
Sa poigne vigoureuse
Sa force me surprirent
Comment était-il ? Laid ? Vieux ?
Un prince jeune et beau ?
Un dragon fabuleux ?
Un monstre sanguinaire ?
Ces idées me firent rire
J'étais d'une totale insouciance
Seule dans un endroit désert
Loin de tout avec un parfait inconnu
Je ne l'avais pas même entr'aperçu
Je n'éprouvais aucune peur ! Mystère !
Mille questions à mon esprit surgirent
J'étais folle sans aucun doute
Tant de fois on me l'avait hurlé
Aux oreilles , répèté , rabâché
Tout au long de ma route
De ma vie ! Des bagatelles !
L'aventure était si belle.....
Nous fîmes encore de nombreux détours
Nous nous élevions dans des tours
Puis ce fut le choc . Brusquement
La lumière m'éblouit , violemment
Le soleil dardait ses rayons
Brûlants et douloureux aiguillons
Je me hissais sur la terrasse
Sans doute étais-je un peu lasse ?
La chaleur implacable m'étourdit un peu
Un vent chaud mordait mon visage
Je repris mon souffle et vis le paysage
L'immense plaine de Bagan aux alentours
S'étendait , lascive , véritable roman d'amour
Magiques , superbes , intemporelles
Tremblantes silhouettes folles
Joyeux ludions , bougies , chandelles
Déformées par la chaleur montant du sol
Des milliers de pagodes semblaient danser
Au son d'une inaudible musique saccadée
Inquiètantes têtes de girolles
Perdus là , amusants petits trolls
Ondulante vision onirique
D'un univers fantômatique
Vestiges d'une civilisation disparue
Toute à ma contemplation , à mes rêveries
Dans mon dos , une voix : "Are you happy ?"
Je sursautais , étonnée , surprise
J'avais complètement oublié l'Inconnu !
Je me retournais et vis son visage
Apparition des plus exquises
Devant moi se dressait un jeune homme
Au regard empreint de douceur et de passion
Tout à la fois tendre et sauvage
Ses lèvres charnues , pulpeuse pomme
Dénotaient une grande sensualité
Son large sourire , une invite à la volupté
Emplie d'admiration , d'émotion
Je sus immédiatement
Que nous deviendrions amants
Près de moi , avec délicatesse
Il dévia doucement mes tresses
Avec une infinie pudeur
Remonta tendrement la bretelle
Qui glissait sur mon coeur
Le contact de cette main
A la fois timide et sensuelle
Me fit pousser un lèger gémissement
Comme une souffrance , une douleur
Croyant que le sol incandescent
Me brûlait , il s'agenouilla , déposa à terre
Sous mes pieds nus , son écharpe bleue
Je contemplais ses cheveux brillants
Epais , noirs , mouvants
Des vagues , sur l'océan
Sombres , les jours de colère
Soyeux , les jours radieux
Rapidement , il se redressa
Je le remerciais d'un timide sourire
Et me détournais vivement
Gênée par la pulsion qui montait en moi
Insoutenable et violent désir
Inexplicable et immense joie
Je regardais les stupa , la plaine
Avec difficulté , avec peine
Pour ne pas chanceler
Tant mon coeur
Battait fort
Cachant mon émoi
Je m'appuyais aux contreforts
Tentais de m'interesser aux alentours
Mais mes pensées étaient déjà ailleurs
Toutes à mon nouvel amour
Amusée par les nombreux pagodons
Innombrables clochetons
Emergeant d'une vaporeuse brume
Les montagnes à l'horizon
Coiffées d'une neigeuse écume
Le fleuve , long et luisant serpent
Déroulant ses méandres , inlassablement
A cet extraordinaire paysage
Se mêlait une étrange apparition
Envoûtante et magique vision
Aux parfums de jasmin
Aux effluves d'encens
Se dessinait un visage
Légère et tendre image
Pastel flou
Aux tons si doux
Plus rien existait
J'avais tout oublié
Seul règnait dans mon esprit
Ce jeune homme , cet inconnu
Il vînt près de moi
Prit doucement ma main
Entre ses doigts
Le temps s'était arrêté
J'avais vingt ans
J'étais dans une autre dimension
Celle où l'on ne se pose plus de questions
Je sus à ce moment-là
Que la Birmanie resterait longtemps
Gravée dans mon esprit
Et avec elle , lui aussi
...tout là-bas ....

Partager cet article

Repost0

commentaires

Labête 08/09/2016 10:07

Que d'émotion

apsara 08/09/2016 10:22

c'est ma vie!!!

cash advance 16/04/2016 18:48

Consider continuing as a consigner on the off credible that you will be aching down. In such cases you will nonappearance a portion, ask applicable whether there will be any abusage claims.

Car Title Loans 09/04/2016 19:44

In like way abstraction the acclaim agreement and altitude carefully and accordance accurate anticipation to the requesting essentials and apperceive actually what acreage you are swearing in a abrupt moment the change,

Hécate 06/10/2012 18:58


je rentre à la minute, il pleut

apsara 07/10/2012 09:05



je rentre à la minute,il pleut!!!


bonjour ma belle



Hécate 06/10/2012 12:20


ça ,c'est sûr que...c'est pas très ...rassurant !!!!

apsara 06/10/2012 18:56







Présentation

  • : Le blog de Asiamour
  • : Pensées à la dérive Amoureuse inconditionnelle de la planète
  • Contact

MES CONVICTIONS

" Tout ce qui n'est pas donné est perdu ." proverbe indien

" Les mots sont les passants mystérieux de l'âme ." V.Hugo

" J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de

  l'indifférence ." A.France

" La liberté c'est s'oublier ." Apsara

" Le premier amour est toujours le dernier ." T.Ben Jelloun

" L'idéal est un oeil que la science crève ." V. Hugo

" Science sans conscience n'est que ruine de l'âme ." 

                                        Rabelais

" Les souffrances extrêmes ont les intuitions infaillibles de

   l'instinct ." P. Bourget

" J'aurai beau tricher et fermer les yeux de toutes mes

   forces....il y aura toujours un chien perdu quelque part

   qui m'empêchera d'être heureuse ." J. Anouilh ( La

   sauvage )

" Je souffre donc je suis ." Apsara

Recherche